Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 18:37

La Force est la matérialisation du Ki, l’arrêt de son écoulement.

L’Esprit est énergie, et véhicule le Ki universel. L’ego, qui recherche constamment la sensation de puissance et de différentiation, aime la contraction musculaire. Il renforce sa soif de puissance et d’efficacité, par la sensation de dominer et de maîtriser. C’est une entrave à la circulation du Ki qui se fait de façon inconsciente. Rendre son esprit clair comme du cristal pour qu’il laisse libre cours au Ki, c’est intervenir sur le subconscient; c'est un travail qui est très développer en tai chi. C’est une refonte de l’individu. Afin que le Ki y circule abondamment, il est nécessaire qu’il soit calme, dénué des fausses interprétations de son ego, et du flot incessant de ses pensées.

Chaque blocage psychique est une entrave pour la circulation du Ki au même titre qu’une articulation raide.

Pour que le corps laisse circuler le Ki, il faut qu’il respecte son principe fondamental naturel qui est la pesanteur. En d’autres termes, le Ki circule dans un corps relaxé, où chacune de ses parties tombe selon son propre poids. Le Ki est véhiculé par l’Esprit, et donne ainsi consistance au corps. En fait il meut le corps. Une personne véhiculant beaucoup de Ki à un corps dynamique et souple. Une personne véhiculant un Ki négatif, a le visage significatif du névrotique destructeur. La pensée, la volonté, la peur, la prétention, la dépression, l’arrogance, la violence meuvent le corps dans un sens déterminé. Le terme mouvoir, ne signifie pas forcément qu’il y ait mouvement. Le corps au repos prend une forme en relation directe avec la qualité de son esprit. (Typologie)

De la façon de travailler le Ki découle la santé. On pourrait comparer l’homme à une batterie de 12 Volts. Si on la charge à outrance en espérant stocker le plus d’énergie possible, elle ne fera toujours que 12 Volts, sans servir bien à grand chose et d’ailleurs en se dégradant. Si au contraire on utilise le courant fournit conjointement à sa charge, comme cela se passe dans un véhicule son utilité et sa durée de vie, sa santé sera maximum. Le principe du Ki est le mouvement. Nul ne peut stocker de l’énergie efficacement puisque sa vie, sa quantité est issue du mouvement. La santé de l’homme est comparable à cette batterie. Elle est proportionnelle à la quantité de Ki circulant. La mort étant non pas l’absence de Ki, mais l’arrêt de sa circulation. La maladie n’en est qu’un affaiblissement.

Partager cet article

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans BUDO
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens