Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 22:26

MON PROCHAIN LIVRE

 

Ci-dessous, je reproduis un passage d’un livre que je suis entrain d’écrire et qui devrais sortir d’ici  deux ans et qui s’intitule : « THIS CRAZY THING WE CALL LIFE  ». Le passage suivant est extrait du chapitre 6 qui s’intitule : le temps-la parole et Moi.

 

« Le rapport avec le temps : prendre le temps de la rencontre…Aujourd’hui  j’ai 27 ans, et plusieurs personnes sont passées sur le tableau de ma vie et y ont inscrit leur équation. Certaines ont été plus difficiles que d’autres, et j’en suis encore à déchiffrer l’équation que d’autres m’ont posés.  Certaines équations sont incomplètes, et d’autres m’ont permis de m’apporter des éléments avec le temps. Mais, qu’est-ce qu’une vie pour résoudre des centaines ou peut-être même des milliers d'équations ? J’aime souvent à considérer cette vie comme un grand laboratoire dans lequel nous sommes appelé à passer un test pour « la vraie vie »; et la « mort » comme la fin de l’épreuve pour la correction finale.

 

Le paradoxe  ou la difficulté c’est que tout se passe comme si chacun d’entre nous disposait  d’une horloge voilée qui fait que personne ne sait exactement de combien de temps il dispose pour résoudre son épreuve, ainsi, la fin de l’épreuve de chacun peut sonner à n’importe quel moment. Certaines personnes passent leur temps à essayer de convaincre les autres que nous traitons tous la même épreuve (ce dont je doute fort) et veulent imposer aux autres la façon de la résoudre. Cela a pour principale conséquence de les empêcher de se concentrer sur la leur en même temps que c’est un aveu de faiblesse et de peur à assumer leurs doutes, leurs questionnements, et les paradoxes de l’existence. Je pense qu’on a tous été un jour ou l’autre en face de ces personnes qui pour se convaincre que leur équation est vraie se sentent obligé  de vous démontrer que la votre est fausse. En fait, je vois beaucoup plus en cela l’aveu d’un sentiment  de peur  face à l’existence et un manque de confiance en la vie.

Cela est tout aussi vrai  dans un monde binaire et dualiste ou on nous a appris à créer des stratégies « gagnant-perdant »; En effet, On nous a appris que les stratégies « gagnant –gagnant »  étaient le fruit d’esprit rêveurs et naïfs ; car dans ce monde il y’a les «  beaux face aux laids » ; les « gagnants face aux loosers » ; les stars et les merdes…

 la-nuit.jpg

Le pire c’est qu’on a très peu de personnes qui ont fait un travail assez profond sur eux pour avoir un « Moi centré ». Le plus souvent, soit on a un égo surdimensionné, soit on surdimensionne celui des autres. Et c’est là le point de départs « des clashs sociaux ».

Si on était des individus réellement centrés, on saurait valoriser le potentiel de chaque rencontre : un tel m'a apprit la poésie et l'amour des mots, un tel  m'a fait promettre de ne jamais renoncer à mes rêves ;  un tel  a été pour moi une personne absolument vitale dans l'évolution de ma vie, un tournant. Une  autre m'a soutenue, encouragé, et aimé. Si on essayait de voir comme cela, on se rendrait compte que chaque rencontre (même la plus douloureuse) a été placée sur notre route pour nous permettre d’aller plus loin.

Je ne crois pas à la nécessité de l’ecole, mais je crois pourtant en son bienfondé. Je pense qu’il devrait avoir une matière qui serait obligatoire pour tous : étudiants comme non étudiants. Elle devrait s’intituler : « la responsabilité des mots ».

Car s’il y’a tellement de maux en société de nos jours, c’est parce qu’on a pas assez conscience de la  responsabilité « des mots ». Je pense que c’est Platon qui disait : « Philosopher, c’est savoir ce que parler veut dire ». J’aime aussi bien cette autre parole de Jésus qui dit : «le jour du jugement, les hommes rendront compte de toutes paroles vaines qu’ils auront proféré, car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné ».

En effet, chez trop de personnes que je côtoie aujourd’hui, je vois des résonnances de paroles qui leur ont été dites dans l’enfance ou dans la jeunesse ou récemment dans une relation et qui les as brisés ou fragilisés pour toujours.  Je retrouve cela dans des ateliers que j’anime souvent et ou je vois des personnes qui ce sont enfermés ou qu’on a enfermé dans des scénarii de victimisation dont elles ne veulent pas sortir. Vous entendez des phrases du genre : «… non, il m’a fait trop mal ou elle m’a fait trop mal ; c’est de sa faute si je suis comme ça… ».

J’ai fini par me rendre compte au fur à mesure de mes relations, de mon expérinece et aussi en regardant celles des autres que l’une des plus grandes utopies de notre temps, c’est la prétention qu’on puisse rendre une autre personne heureuse. Pourquoi sommes-nous si souvent malheureux ?

Simplement parce qu’on a toujours tendance  à attendre le bonheur de l’extérieur. Le véritable problème c’est que vous aurez beau être une personne idéale, quoique vous fassiez, vous ne pourrez jamais rendre une autre personne heureuse si à l’intérieur d’elle-même, elle n’a pas décidé d’être heureuse. En effet, il est très facile à l’esprit humain de salir de la boue le geste le plus pur.la-femme-que-j-aime.jpg

 

  Prenons  conscience nous les hommes, nous les femmes, nous « les profs », les copains, les politiques, les administrateurs, prenons conscience du pouvoir des mots, prenons conscience du pouvoir que  nous pouvons avoir sur les autres : sur les élèves, sur les citoyens, sur les amis, l’être aimé et de ce que nous pouvons construire ou détruire sur un simple mot !

Rendons-nous compte qu’on ne travaille pas sur  la terre ou le ciment, on travaille sur  l'humain !

On dit que de toute la création, l’homme est le seul animal capable de la « parole intelligible », tachons au moins d'en être dignes...

 DSC09467chuut.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens