Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 16:43

 Je pense profondement que la pratique régulière d’un art  martial quel qu’il soit  influe toujours sur le comportement du pratiquant. Pour ma part, ma contribution martiale  consiste à l’enseignement du kung fu wu shu, du tai chi chuan et de l’aikido.

Comment cela peut-il influencer les pratiquants ?

D’abord par les notions de respect : de soi- de l’autre et de l’environnement.

La rencontre de l’autre n’est qu’un prétexte pour aller vers la rencontre de soi-même.

La pratique régulière transforme le corps et forge un esprit solide et ferme. Cela survient par le travail des postures, d’abord par une posture rectiligne ; l’apprentissage du relâchement  musculaire et mental.

Les arts martiaux ont également un intérêt thérapeutique dans la mesure où, ils soignent le corps à travers le mouvement et le geste. On vit dans une société dans laquelle il y’a une réccurence des maladies de la peau et cela n’est peut etre pas sans lien avec le problème de contact que l’on rencontre dans les sociétés dites plus avancés. En effet, l’on vit dans des sociétés tellement individualistes qu’on a perdu les notions de bien commun, de confiance et d’entraide. Tout est personnalisé :la musique, les loisirs(jeux video, musique,pc=personal computer…), l’alimentation(commande à domicile) et meme le plaisir et le sexe(site érotique…).

Il en résulte donc que l’homme de notre temps doit redécouvrir la relation qu’il a avec l’autre et son corps pour pouvoir avancer en toute confiance dans la vie.

Le corps porte en lui le souvenir de toute notre vie, il ne peut omettre ses traumatismes, ni exagérer d’autres, ni en inventer. Le corps transformé par la pratique régulière se soigne par cette thérapie corporelle et retrouve sa pleine vitalité.  C’est par exemple pour cela que les disciplines ou on peut avoir un contact avec l’autre comme : « le judo, l’aikido, le tai chi… » sont très importante dans le rapport de l’etre à lui-meme. En touchant et en se laissant toucher par différentes personnes, le corps apprend à dépasser les barrières de ses propres préjugés et apprend à mieux se détendre. Il est d’ailleurs étonnant de constater comment des femmes qui pratiquent les arts martiaux peuvent se sentir à l’aise dans leur corps et dégager un sentiment de plénitude dans la société, et cela peut importe la société dans laquelle elles évoluent(arabo-musulmane ; judeo-chrétienne, afro-caraibéenne, asiatique…) :en prend d’ailleurs énormement de plaisirs à converser avec de telles femmes.

 ariel-et-selma-de-sousse.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans SPORT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens