Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:35

On ne trouvera jamais de manifestation de paradoxe aussi fort que dans les arts martiaux :

-entre yin et  yang

-force et souplesse

-attaque et défense

-corps et esprit

-tension et lâcher-prise

L’un de mes premiers enseignants de religion me rappelait sans  cesse la phrase suivante : « la vérité se trouve dans le paradoxe » ; j’ai mis longtemps avant de comprendre de quoi il parlait, et aujourd’hui encore, je continue de méditer sur cette phrase riche à tout égard !

Mais aujourd’hui j’ai compris qu’il n’est pas réellement question de changement, mais d’évolution ! Comme l’eau chaude qui  devient froide, comme la nuit qui fait place au jour.

Bien des néophytes ont des problèmes à suivre la cohérence du discours martial ou même religieux; pourtant, on résout tout si on trouve la transition, or cela est une autre affaire qui demande une clairvoyance d'esprit assez rare.

Quand je commençais l’aikido, on me disait et on affirmait partout : « l’aikido est un art de défense » ! j’y ai cru et je l’ai travaillé avec ce principe !

Après beaucoup de temps  de travail et d’expérience, on me dit : « l’aikido est un art d’attaque » ! Je tombe des nuées !!!!

Mais mon esprit  a eu le temps de murir pour comprendre que l’aikido pratiqué comme un art de défense est un aikido de débutant puisqu’on ne s’investit qu’après le déclenchement de l’attaque de l’adversaire et donc  on a laissé le conflit naître dans notre univers.

Un aikido plus raffiné et compris comme un art d’attaque signifie simplement qu’il s’agit pour nous de désamorcer les conflits avant leur apparition, il faut devancer l’adversaire dans ses intentions ; et là c’est un travail d’esprit à esprit, c’est être attentif au monde des causes pour pouvoir guider leur effet. Si on comprend ce concept et qu' on y entre réellement,les possibilités d'application deviennent infinies, on peut l'appliquer au monde des affaires, de l'entreprise ou meme dans une relation amoureuse; Dès lors,  la surprise n’existe pas ! Car, qu’est ce que la surprise ?

C’est juste l’état d’un esprit qui n’est pas à l’écoute des signes de l’environnement car toute chose dans l’univers raconte l’histoire d’une autre chose qui se trouve plus loin;chaque évènement a des signes avant- coureur.

D’où la fameuse phrase : « Ma technique fini quand l’attaque de l’autre commence ». C’est dans le même ordre d’idée qu’un maitre d’aïkido très éclairé rappelait que : « Pratiquer l’aïkido, c’est s’entrainer à être un champion de la paix ! ». En effet, on a tôt fait d’oublier avec la multitude des techniques que l’aïkido parle d’abord d’amour, de paix, et d’harmonie entre l’homme et l’univers et entre les hommes entre eux.

Cependant, cela ne signifie aucunement qu’on doit occulter le pan martial de l’aïkido ; Car si on enseigne simplement les arts martiaux comme un art de  self-défense, on risque de créer des aïkidokas  arrogants et vaniteux, des personnes creuses et dépourvu de valeur. Bref, un aïkido déconnecté des préoccupations du fondateur.

En aïkido, il n’ya ni victoire ni perte car on comprend que la vie est un cycle qui donnera toujours à l’être ouvert la possibilité de se racheter. C’est apprendre à projeter comme un « perdant » et apprendre à chuter comme un « vainqueur », sachant qu’à chaque moment la vie peut nous mettre  dans la situation de « l’autre ». 


ARIEL ONDOUA


<Photo 1>

Partager cet article

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans ARTS MARTIAUX
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens