Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 14:10

Je me souviens que l’une des choses les plus importante que ma formation en marketing m’ait apporté c’est l’art de savoir ce vendre.

Je me souviens particulièrement d’une anecdote assez marrante illustrant l’art de savoir se vendre.

SAVOIR SE VENDRE


Une entreprise de bûcheronnage Italienne  procède à une embauche et reçoit des candidats par milliers; Ne sachant comment trouver l’homme qu’il lui faut, le chargé du recrutement est désemparé. Pourtant à la fin il parvient à retenir 0 3 candidature pertinente. L’une d’entre elle retient particulièrement son attention.

En effet, l'un d'eux a indiqué sur son CV : bûcheron au Sahara.

- Le recruteur surpris: mais il n'y pas d'arbres... au Sahara !

- Le candidat : vous voulez dire : il n'y a plus d'arbres au Sahara !

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans marketing
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 10:28

LA FONCTION LOGISTIQUE

 

Les activités logistiques ont toujours existé. Dans les années 1970, on s'y intéresse de manière spécifique pour contenir les coûts. Il y a des démarches analytiques plus poussées, une concurrence accrue, et une recherche optimale des coûts, et la gestion des flux physiques et des flux d'information.

De nos jours, elle est une fonction diverse et variée qui trouve des applications dans des domaines aussi divers que variés.

 

1. définition, domaines et enjeux de la logistique

    1.1 Définition

Logistique vient de "loger". Au moyen Age, cela voulait dire calcul pratique.

La logistique est d'abord d'application militaire : c'est l'art de combiner tous les moyens de transport, de ravitaillement, de logement des troupes et des armements.

La logistique est l'ensemble des activités qui maîtrisent les flux de produit, la coordination des ressources et des débouchés soit en amont soit  en aval, en réalisant un niveau de services donnés au moindre coût.

    1.2 Importance de la logistique

     Elle date du début des années 1990 : l'ensemble des coûts logistiques représentent environ 20% du PIB de l'industrie.

Ce pourcentage est variable suivant les différentes industries : 25% dans l'industrie du ciment, et 10% dans l'industrie des composants électroniques.

La décomposition, qui date de 10 ans est :

            - 41% pour le transport

                 - 23% pour la manutention

             - 21% pour le stockage.

             - 15% pour les tâches administratives et le traitement informatique.

ASLOW fonde l'association des logiciens de France.

Les coûts logistiques représentent une part importante du coût de revient et du pourcentage de la valeur ajoutée.

    1.3 Domaines de la logistique

La logistique est présente chaque fois qu'il y a circulation des stocks dans l'entreprise et de l'information dans l'entreprise. Elle est pour tout ce qui concerne l'approvisionnement, les flux d'approvisionnement.

C'est aussi tous les flux relatifs à l'organisation de la production; elle intervient dans l'aménagement des postes pour faciliter la circulation des flux physiques.

Elle concerne aussi les opérations après vente par des moyens informatiques, et des moyens de communication cohérents.

    1.4 Enjeux de la logistique

            A - Enjeux de la logistique pour les entreprises

Il y a des avantages :

          - Cela conduit l'entreprise à rechercher une meilleure maîtrise de ses coûts logistiques.

           - Cela permet à l'entreprise de mettre en oeuvre son recentrage sur son métier de base. Cela montre ce qu'elle peut externaliser.

           - Cela permet de prendre en considération l'ensemble des coûts logistiques sur toute la durée de vie des produits.

           - C'est la recherche d'une plus grande flexibilité.

           - Elle intervient pour adapter l'offre à la demande du client, en facilitant la production de séries courtes.

            B - Enjeux de la logistique pour l'environnement de l'entreprise

Elle influence l'aménagement de l'espace des modes de transport choisis. La logistique a un effet sur le développement de la communication, le suivi en temps réel des objets en transit, le développement de la robotique, de la télématique.

Elle favorise la consommation de masse en permettant des choix individuels : c'est le pouvoir de répondre à cette ambiguïté sur la notion de sur "mesure de masse". 

    1.5 Des outils pour la logistique

            A - Le développement des réseaux à valeur ajoutée

Ce sont des réseaux de transport de données qui permettent l'utilisation des services offerts par les opérateurs des télécommunications : les systèmes de messageries électroniques, échanges de fichiers, sur le système EDI.

Ce sont des réseaux dans lesquels des traitements d'informations ajoutent de la valeur aux informations transportées. Cela peut résulter d'un confort d'utilisation, les numérotations abrégées, les systèmes d'annuaires électroniques. Il y a des transmissions différées à une heure programmée, des services de rappel automatique si le poste appelé est occupé.

Cette valeur peut être accrue lorsque le réseau effectue du traitement de l'information pour le système du destinataire (exemple : SNCF, compagnie aérienne, réseau ESTEREL).

            B - L'intelligence artificielle au service de la logistique

Il s'agit des systèmes d'experts, notamment pour l'organisation et le suivi des opérations de transport.

Il faut des logiciels qui soient capables d'optimiser des réseaux de livraisons avec l'itinéraire possible, le temps nécessaire, et l'itinéraire optimal.

Pour savoir où est les marchandises on utilise un couplage entre A et B.

 

II - la logistique appliquée à l'environnement

    2.1 La logistique après l'acte d'achat

            A - Surveillance des délais de livraison

La surveillance des délais de livraison est de plus en plus informatisée, et il y a un aspect préventif avant la livraison. 

            B - Réception des outils

Il a été mis au point un code d'usage des opérations de réception (déontologie). Il établi et propose des règles relatives au déchargement des produits avec la participation du salarié à l'opération, au contrôle quantitatifs et qualitatifs des produits (vision externe), à la prise en charge de la livraison par le destinataire, à la transmission des réclamations.

La réception définitive proprement dite concerne le contrôle quantitatif et qualitatif du contenu du colis, la prise en charge des marchandises par le magasin de l'entreprise. Elle concerne enfin le contrôle de la facture.

            C - L'entrée en stock et la sortie de stock

                        1 - L'utilisation d'une nomenclature

Pour faciliter la gestion des stocks, il faut une nomenclature qui entraîne une automatisation du stockage, du déstockage, par l'utilisation des codes barres.

                        2 - La gestion matérielle des stocks

Elle suppose que soit résolus plusieurs problèmes  : c'est le choix des locaux de stockage tels qu'ils soient accessible facilement de l'intérieur et de l'extérieur. C'est l'organisation interne des locaux de stockage. Ils ont 3 fonctions à assurer :

                                   - La réception des marchandises.

                                   - Le stockage des marchandises.

                                   - Le déstockage des marchandises, et l'approvisionnement des lieux de fabrication ou de distribution.

Les locaux de stockage doivent être aménagés, il faut qu'ils soient relativement spacieux et doivent être tenus propres. Il faut qu'ils soient identifiés avec un numéro, un code distinct de celui des produits stockés.

Le poids, l'encombrement, la valeur, le danger, la fréquence d'utilisation doivent être pris en compte.

Il faut distinguer le circuit primaire (stockage) du circuit secondaire (déstockage).

Il faut aussi une aire de préparation des livraisons. 

                        3 - La constatation des mouvements de stocks

Constater les entrées en stock, les sorties de stock et leur valorisation est indispensable pour tenir une comptabilité analytique, et le contrôle de gestion des stocks.

Identifier le stock d'alerte ou critique, le stock de sécurité est indispensable pour une bonne gestion des stocks.

    2.2 La gestion économique des stocks

            A - Le coût des stocks

                        - Il y a le coût de possession : c'est le coût du matériel affecté au stock ou au bâtiment, à l'assurance, au gardiennage, à l'entretien des services externes, au personnel, le coût de traitement de l'information informatisée, le BFR, le coût de l'obsolescence des produits, les capitaux investis.

                        - Il y a aussi le coût de passation : c'est le coût du personnel qui passe la commande et qui la reçoit, et le coût du matériel associé à la tache.

            B - Le coût des ruptures de stock

Ce sont les retards pris dans la chaîne de production, des manques à gagner, des atteintes à l'image de marque.

    2.3 Les méthodes de gestion des stocks

            A - La gestion des stocks par exception

Il existe le modèle de PARETO : 20/80. Il y a aussi la méthode ABC, c'est 3 catégories. On s'aperçoit que les 20% du stock représente 80% de la valeur du stock, et que 80% restant du stock vaut 20% de la valeur totale du stock.

            ABC : - A = 10% ® 65%.

                        - B = 25% ® 25%

                        - C = 65% ® 10%

            B - La gestion des stocks en "avenir certain"

                        1 - Modèle de WILSON et demande régulière

Tout est programmé à l'avance. On passe des demandes constantes, à des périodes, dates déterminées.

                        2 - Modèle de WILSON et demande irrégulière

Ce sont des calculs d'optimisations qui serviront à la négociation commerciale, à point de commande, et par recomplément.

                        3 - Prise en compte des aléas et des livraisons

Cela se fait en réservant un stock de sécurité, qui est différent du stock minimum (stock utilisé pendant le délai de livraison).

            C - Gestion des stocks en avenir incertain

On fait intervenir les calculs de probabilité (exemple : la loi normale : ajustement par une espérance mathématique).

III - la logistique appliquée à l'aménagement de l'entreprise dans l'espace

    3.1 L'aménagement de l'espace externe

Il faut prendre en compte le flux amont, cela repose sur le choix effectué par les fournisseurs.

Il faut prendre en compte les flux avals pour livrer les différents entrepôts.

Il faut prendre en compte la notion de chaîne logistique, c'est à dire l'ensemble des de la MP ou PF, c'est à dire par laquelle passe la fabrication des produits.

Enfin, il faut prendre en compte les modalités de transport, les techniques de conditionnement des produits, les contenus.

    3.2 L'aménagement de l'espace interne : rapport logistique/ergonomie

Ce sont les techniques pour améliorer les de travail, pour diminuer la fatigue, et augmenter la productivité, pour aménager les postes si la logistique ne domine pas ce poste, car dans ce cas l'ergonomie est résolue.

 

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans marketing
commenter cet article
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 23:35

Le diagramme de Pareto 

Le diagramme de Pareto est un histogramme particulier, un moyen simple pour classer les phénomènes par ordre d’importance.

La popularité des diagrammes de Pareto provient d'une part parce que de nombreux phénomènes observés obéissent à la loi des 20/80, et que d'autre part si 20% des causes produisent 80% des effets, il suffit de travailler sur ces 20% là pour influencer fortement le phénomène. Et cela, on peut l’appliquer dans n’importe quel domaine. C’est pourquoi le diagramme de Pareto est un outil efficace d’aide à la  prise de décision.

 

 

Les quatre derniers items accumulent les cinq derniers pourcent. Ils représentent la classe C.

 

 

Méthode ABC

Reprenant le principe du diagramme de Pareto, la méthode ABC propose de distinguer trois classes A, B et C qui se distribuent de la manière suivante :

  • Classe A : Les items accumulant 80% de l'effet observé
  • Classe B : Les items accumulant les 15% suivants
  • Classe C : Les items accumulant les 5% restants

Dans le graphique ci-contre, les deux premiers items accumulent 80% des effets, c'est la classe A.

Les quatre items suivants font monter les pourcentages cumulés à 95, soit à eux seuls 15%. Selon la convention, ils représentent la classe B.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Applications

L'analyse ABC est très utilisée en :

  • Résolution de problèmes; attaquer les causes principales d'abord
  • Gestion de stock; ranger les produits à forte rotation (classe A) au plus près du lieu d'utilisation, éloigner les moins utilisés (classe C)
  • Maintenance / Gestion de stock pièces de rechange; dimensionner les stocks selon la valeur, criticité et la disponibilité des pièces

 

 

 

 

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans marketing
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens