Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 03:42

Superman’s  wife

 mrugajceoczka.pngkrypton33-sgirl

La femme de superman,

C’est une habitante de la terre,

Qui a ses tords et ses travers,

Elle aussi elle a des rêves, et quelques fois elle aussi regarde les étoiles en pensant que tout ceci n’est qu’un rêve,

La femme de superman est comme des millions d’autres sur la planète,

 Elle aussi a rêvé de rencontrer quelqu’un d’extraordinaire dans un univers totalement ordinaire,

La femme de superman n’a rien de spéciale,

Vous ne la reconnaitriez même pas si vous la rencontriez dans une foule,

Il  l’a caché parmi les étoiles,

Afin de pouvoir se retrouver chaque fois qu’il regarderait vers le ciel,

Epuisé après ses nombreuses batailles,

Lui seul sait lire ses constellations,

 

Elle est comme les autres, mais son charme à elle transperce l’acier,

C’est sa seule kryptonite,

Elle est verte et rouge à la fois,

Mais il ne peut s’en passer,

Il l’a trouvé au bout d’une longue quête et depuis il ne cesse de la perdre et de la retrouver,

 

La femme de superman est capricieuse,

Ce n’est pas qu’il ne soit pas fort, mais même superman à sa kryptonite

Even supermen got their kryptonite,

 

Sur elle il n’a aucun pouvoir,

Malgré son intelligence, ses dons, ses muscles d’aciers et son corps à toute épreuve,

Even superman got his kryptonite

 

Superman’s wife is like a mermaid,

She is in love with an hero,

Someone who is able to understand people heart,

To solve others people problems,

To share his feelings,

To confess his fears

But who is always away during her challenges,

She knows he is different,

But she knows he can’t live without,

He shares his time between the air and her,

And sometimes she is afraid  to lose him forever,

Even if he made a promise: he won’t abandon her

Superman’s wife is different,

 superman returns 5

She got wings like butterfly, but her wings are so fragile,

Sometimes it breaks and she forgets she is a butterfly,

 

 

Superman’s wife is a maid,

She cleans houses, she cleans kitchens

Sometimes she enjoys, sometimes she is sad but she still ignore that she is actually cleaning her heart,

 

Superman wife pass through hard time,

She thinks life is unfair,

She don’t understand why she met the right guy at the wrong time,

 teri-hatcher-superman-smallville

Sometimes she lies,

Sometimes she pretends,

Because she is a human too,

And even if her man is made with steel, his heart is made with flesh

 

 

Es la esposa de superman, es un mariposa,

Tiene tan fuerza y tenecidad,

Y es la razon por lacual le gusta a superman

Y a veces le complace ver una actitud tan sabia

No esta al mismo nivel que las otras chicas,

No es perfecta, no es la mas guapa

Sabe lo que significa el sufrimiento

Y a veces sus historia se desarollan como una mala pieza de teatro,

A veces, ella dude de su amor,

Olvida que son sinceras sus palabras
son verdades lo que  el dice
pero le  ama,

Porque el es el,

un día le quiere, 
un día le respeta,
otro le admira,
otro le sueña
y estar sin el es perder un sentido importante de su vida,

 

 a superman creed

La femme de superman n’est pas totalement satisfaite,

C’est son homme, mais elle le partage avec le monde,

Parfois elle l’aimerait l’avoir tout à elle, elle se sent toujours seul,

Et même dans ses bras elle arrive à se sentir seul,

Parce qu’au fond, elle sait que son cœur à lui appartient aux étoiles,

 

Comme tous les couples sous le ciel, ils se disputent de temps en temps,

Et si elle ne le supporte pas, c’est bien parce qu’il lui faut encore prendre de l’âge,

 

 

Et même malgré la distance,

Elle sait qu’entre un papillon et un homme d’acier, le ciel n’est jamais assez grand.All-Star-Superman-Movie-Reviews

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 15:20

It seems like i really love u from the really beginning,
i have been running  around many girls but I Can't Get you out of my mind,

 

 

i don't know how i fall into that trap, now i can't get out of this love who Keep consuming Me 

Thought I had a lot of way to escape, but i was wrong,

just realized you ain't mine and mapapillon libre2y be I Was Wrong To expect your love

You change so fast, from one feeling to another i look like chasing the wind,



I Wish i could stay with you, 
I Wish you  could Change Your Mind, be brave and having less ego

Wish i could make you stay,

Wish you could really be mine,



Our  Love Is Wick, but is up to us to strengthen it, 
Wish it could just be You and Me,

Without no one else interfering 

Pain is in My Heart and you don't even see it,

 30112 1432182614499 1530924925 31145842 6947379 n-copie-1 


Baby I Loved You,
Even Though you hurt me so often,


I Wish we Could Stay together, 
I Wish you could stay in my mind 

I'll Be Loving You coming back,
So many time we blame destiny, but happiness is just up to us,
There is no  Remedy Or Cure for the bad who inflige to ourselves. 

 

 

Sometime you just acte like you were somebody else,
Tell me, why making such a big deal ? 

Why making things so complicated?
Don't you know that even superman has his limits ? 

Why do we have to make love  so complicated?

 


I saw you moving away while you were pretending we would be for so long,

You pretend you don't understand me, you find me too mysterious,

But it is simple sometime, i just wanna be alone, but it doesn't mean that i don't want you anymore.

It doesn't mean that i don't give a fuck about you!'


I'm still stuck on you because i'm really into you,
Please butterfly, come back.

 

Ariel Betti.2397379457 f8345ee812-copie-1phenix

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 07:34

Le chemin vers Ithaque

 light

Quand tu prendras le chemin vers Ithaque

2620 1110506479995 1146855203 338200 3018831 n

Souhaite que dure le voyage,

Qu’il soit plein d’aventures et plein d’enseignements.

Les Lestrygons et les Cyclopes,

Les fureurs de Poséidon, ne les redoute pas.

Tu ne les trouveras pas sur ton trajet

Si ta pensée demeure sereine, si seuls de purs

Émois effleurent ton âme et ton corps.

Les Lestrygons et les Cyclopes,

Les violences de Poséidon, tu ne les verras pas

A moins de les receler en toi-même

Ou à moins que ton âme ne les dresse devant toi.

Souhaite que dure le voyage.

Que nombreux soient les matins d’été où

Avec quelle ferveur et quelle délectation

Tu aborderas à des ports inconnus !

Arrête-toi aux comptoirs phéniciens

Acquiers-y de belles marchandises

Nacres, coraux, ambres et ébènes

Et toutes sortes d’entêtants parfums

Le plus possible d’entêtants parfums,

Visite aussi les nombreuses cités de l’Égypte

Pour t’y instruire, t’y initier auprès des sages.

Et surtout n ’oublie pas Ithaque.

Y parvenir est ton unique but.

Mais ne presse pas ton voyage

Prolonge-le le plus longtemps possible

Et n’atteint l’île qu’une fois vieux,

Riche de tous les gains de ton voyage

Tu n ’auras plus besoin qu’Ithaque t’enrichisse.

Ithaque t’a accordé le beau voyage,

Sans- elle, tu ne serais jamais parti.

Elle n’a rien d’autre à te donner.

Et si pauvre qu’elle te paraisse

Ithaque ne t’aura pas trompé.

Sage et riche de tant d’acquis

Tu auras compris ce que signifient les Ithaques.

lacher prise



Poème de Constantin Cavafy écrit à Alexandrie en 1911.

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 22:30

Si...

 

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties
        Sans un geste et sans un soupir ;
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
        Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
        Sans mentir toi-même d'un seul mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
        Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
        Penser, sans n'être qu'un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
        Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
        Quand tous les autres les perdront,
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui est mieux que les Rois et la Gloire,
        Tu seras un homme, mon fils.

 

Rudyard Kipling (1865-1936)249503 2051545405380 1146855203 2395425 2159994 n

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 17:27

MARIMADELEINE

 

BE MY KRYPTONITE

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:18

 

anti-saint-valentin

« Sometime life is such a drama »

 

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 12:36

A la recherche du bonheur :La fille qui pleurait sur le chemin

 

 

 

Regarde-toi aujourd’hui,


Molle, faible et aigris

,constantine

 


Tu pleurnicheuses,

Tu te lamentes,

Regarde ce que l’on t’a fait,

  Redresse-toi, Trace ta voie,

Fais ton chemin,

Tu as encore des marches à gravir,

Regarde au fond de toi et tu verras combien tu peux être grande malgré les apparences,

C’est vrai la vie est coriace,

C’est vrai une fois de plus tu es tombé de cheval,

Mais tu n’en seras que plus heureuse à la fin,

Alors, si ton cœur bat plus vite,

Si la foi te manque quelques fois,

Si tu constates que les larmes font parti de ton chemin,

Sache que le bonheur t’attend à chaque détour,

Mais qu’il ne te laissera l’attraper que lorsque tu auras prise la décision.

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 17:06

 

SHALL WE KEEP HOPE ?


Afin que VOUS AYEZ UNE MEILLEURE PLACE DEMAIN,

Pour que dans vos amours vous n’ayez pas peur des regards,

Pour que vous n’ayez point honte de pratiquer votre foi, dans quelques lieux que vous soyez,

De vous affirmer  blancs, jaunes ou noirs

C’est un challenge pour nous aujourd’hui,

Et une question d’avenir pour vous,

Pour que vous soyez fier de nous,

De l’héritage que nous vous laisserons  

 

Pour que vous conceviez la terre comme un héritage d’amour,

Pour que vous puissiez prendre conscience que cette petite planète bleu est un véritable trésor,

Pour que vous soyez plus sage que nous,

pour que vous continuiez à sourire devant les couchés de soleil,

et admirer la beauté des savanes et la splendeur des déserts

 

                                 *

Pour que notre folie vous inspire

Et que nos erreurs soit pour vous des tremplins,

Pour que jamais vous ne soyiez encore tentés

De revêtir le masque diabolique

De la haine, du racisme et de l’indifférence,

De justifier des guerres de réligion,

Ou des conflits tribaux,

Pour que vous vous souveniez que l’humanité est une seule famille, 

                                                 *

Pour que vous compreniez que nous ne sommes pas nés corrompu,

Et que nous pouvons tous changer,

Pour que vous ayez foi dans la veuve et l’orphelin,

Que vous sachiez que le courage n’a pas de prix

Et que l’honnêteté et la franchise sont les seules choses qu’on ne puisse prévoir,

Que vous preniez conscience de la force de votre âme et de la grandeur de votre cœur,

Que vous rendiez compte qu’en chaque homme il y’a une flamme qui attend son heure,

pour que vous sachiez que le système peut encore changer, 

Et que nous nous battrons jusqu’au bout,

Et que Même si nous perdons la bataille aujourd’hui,

VOUS, vous la gagnerez demain !

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 16:35

« Pas libre, mais disponible »

Si j’avais su...

Si j’vais su que hier soir était notre dernière conversation,

Que tu étais sérieuse quand tu parlais de ta détresse,

Que je ne pourrais plus faire ces blagues avec toi,

Même fatigué, je t’aurai accordé ce temps

Tu ne demandais qu’à parler,

Tu ne demandais qu’à échanger,

Tu ne réclamais qu’une écoute,

Qu’un peu d’écoute

Et moi et mon temps

Si précieux et si réglé…

Si j’avais su...

Et voici que tu t’envoles, portée par cette marée de sang,

Ce sera la dernière image que j’aurais de toi,

Toi autrefois si belle,

Si pleine de vie,

Gisant là…

Et je n’ai même pu t’éteindre une dernière fois,

De ces étreintes qui durent des siècles comme pour te souhaiter bon voyager ou te rappeler qu’il y’a encore tant à espérer ici

Seulement, il n’y a pas de deuxième fois ;

Je le sais à présent… 

« Nous écrivons notre vie directement au propre » disait Nietszche)

 

anti-saint-valentin

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 17:42

MON AMI Le télépathe

 

 

016.jpg

Il dit qu’il lit en toi comme dans un verre,

Tu doutes et parfois tu sens qu’il te ment

Tu te demandes pourquoi il ne te regarde jamais en face,

Pourquoi il te raconte toutes ces choses-là,

Tu doutes, tu crois, mais au fond tu l’aimes,

C’est un mec si gentil après tout,

Fou sur les bords, mais tellement original,

Il  possède, en ces mots subtils que toi seule peut comprendre,

 Ce pouvoir de toucher ton âme, comme s’il savait ce qui s’y déroulait,

Il devine les combats de ta vie et les hésitations derrières tes lèvres,

Peut être il ment, peut être il dit vrai et cela ça te gène énormément,

Tu doutes, tu es une femme après tout !


Dans sa voix tu reconnais la tienne, et dans l’histoire qu’il te raconte tes propres frayeurs,

Tu  songes à sa douleur de savoir et de ne point le dire,

De le soupçonner et de ne point le révéler

C’est qui le « télépathe » ?


Il partage leur vie intense en les touchant,

Et dans son sourire se cache un grand secret,

Peut -être il ment, et peut-être dit-il vrai,

Coïncidence, hasard, succession d’évènements

Au fond, pourquoi est-il là,

il y’a quelque chose de grand, de noble et de sacré dans son sourire,

Comme si, comme si…

Comme s’il avait été pétri par quelqu’un d’autre,

Ou….

Mais qu’allais-je dire, j’ai déjà oublié,

Mais pareil à ceux-là qui viennent d’un lointain voyage, il sourit, il sourit comme s’il avait l’intuition du chemin…

 

Repost 0
Published by ARIEL Ondoua - dans POEME
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ARIEL Ondoua
  • Le blog de ARIEL Ondoua
  • : LIEU DE CREATION, de spontaneité et de liberté.
  • Contact

Recherche

Liens